D'embellir la mémoire l'a éloignée de la vérité, elle a retenu son âme, l'a empêchée de saisir, de s'emparer de ce qui est à la portée de sa main. Elle a gratté, ôté, abandonné les souvenirs et c'est alors que sa vision s'est éclairée. Elle lui dévoile peu à peu cette étendue insoupçonnée, de ce meilleur qui est à venir. 

_________________________________________________________________________________________________________  

Elle laisse passer, elle laisse parler. Elle écoute et regarde, elle entends et voit. Son estrade est sa force, elle la protège d'elle-même, du haut d'elle elle peut voir et entendre sans se fourvoyer. La paix l'habite, la joie résonne en elle, ses lèvres murmurent des mélodies, son visage exprime paix et amour. C'être là dans l'instant, au bon endroit au bon moment, elle n'en doute plus.

_________________________________________________________________________________________________________

D'elle, s'écoule la vraie vie qui est sa nature profonde. Dans les sillons tracés par elle, tels de petits vaisseaux, un rythme juste raisonne dans le coeur de celui qui prête l'oreille.

_________________________________________________________________________________________________________

Le fil tissé qui ne se voit que dans la brume, il est passerelle. Tôt au petit matin, elle y marche sans bruit, tout en se désaltérant des perles d'eau. Habitée par cette paix ineffable, elle est rentrée. Elle pense alors " ce fil est grâce et amour". Elle y retournera car elle sait qu'il sera toujours là, et, qu'elle y marchera encore pour passer de l'autre côté.

_________________________________________________________________________________________________________

Un mouvement perpétuel, une impermanence continuelle sont les signes  de la vie. Tout passe et rien ne s'arrête. Être conscient de la fragilité de l'existence et de sa beauté est avoir la conscience.

_________________________________________________________________________________________________________

Ma mémoire me rappelle des bribes lointaines oubliées ou plutôt bien rangées. Ce temps passé, entre l'avant et l' aujourd'hui était une vie. En attendant le temps des milles saisons,je vis des échecs temporaires, je me relève et je marche. 

_________________________________________________________________________________________________________

 

 Cette beauté en suspend, le temps de la moisson,à chaque fois m'émeut..C'est l'histoire du temps qui passe..Cela me rend triste et rêveuse aussi.                  

ANNICK DEHON

________________________

                   ARTISTE PEINTRE PLASTICIEN.

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram