Chère Annick Dehon,

Merci d'avoir accepté la demande de mes amis.
Récemment, je suis tombé sur votre travail dans mon alimentation et j'ai été frappé par sa beauté, sa vigueur rafraîchissante et sa belle expression personnelle.

-Très inspirant et encourageant!

Merci d'avoir apporté la beauté à notre monde.
Je suis impatient d'en voir plus à l'avenir.

Je sais par expérience que l'obscurité et le doute peuvent colorer la vision et en priver l'énergie et la force. La beauté vaut la peine d'être recherchée et quelque chose qui augmente la bonté dans notre monde. Ne doutez jamais de la grande valeur et de la valeur de ceci dans votre travail!  Je suis juste une personne dans la multitude qui a été touchée par la sensibilité pour la forme et la couleur qui est si fortement présente dans vos peintures. -Je vous remercie!

Sincères amitiés
Peter Johnsson - Mai 2018

________________

 

Annick Dehon, un travail toujours silencieux, hors du temps, à fleur de peau, en filigrane, mais si présent, fragile, animé de subtiles vibrations. Un langage universel, plein d'humanité.

Jean-Philippe Rauzet - Mars 2018

________________

 

J'aime beaucoup la"pauvreté"et la sensibilité de cette chose.

Sans exhibitionnisme, sans débauche de moyens, formes et couleurs, sobrement et avec tact, entrouvrir le regard; c'est la chose la plus difficile, je crois.La "pauvreté"est un compliment... Voir Conques et les vitraux de Soulages, par exemple.

Serge Biscarrat

________________

A une époque où le monde de l'art est embrumé par de nombreuses démarches peu sincères ou guidées par le profit, l'oeuvre de Annick Dehon fait office de formidable contre-exemple : tout en posant le choix clair de l'abstraction, elle nous emmène dans des compositions extrêmement sensibles et agréablement organisées : des nuances de couleur d'une grande retenue, des volumes audacieux, une inexplicable douceur : ce sont des tableaux reposants, presque thérapeutiques. Je les découvre jour après jour sur Facebook et ne m'en lasse jamais...

José Beghein

_________________

Dear Annick Dehon
Thank you for your email and your reactions to my work.  It’s always gratifying to hear from people, especially fellow artists, particularly when they are as sensitive and serious as yourself.

I found many of your pieces very beautiful and I can see that we have working methods in common, namely endless dissatisfaction with results which necessitate constant re-working and abrading etc.  I congratulate you on your dedication to the difficult and frustrating pursuit of that which inevitably eludes one’s grasp.  

The only advice which is truly of benefit is the positive recognition that what you are doing is deemed worthwhile by others, particularly if you regard their work as significant.  

The periods in which one can’t produce work are often the most difficult.   I don’t know if this is where you currently find yourself, but out of the problems of self-doubt, uncertainty, and disappointment new things emerge.  Anything one says sounds cliched and platitudinous but if my positive response to the qualities that your work so obviously displays are of benefit to your sense of self-worth then our exchange has been worthwhile.

I am currently putting new work on my website which hopefully will be accessible in two or three weeks.  You may be interested in this as it marks yet another departure in my working practices.

Stay in touch and keep working!

With best wishes
Gerry Keon

_______________

Annick Dehon, de Belgique. Elle a quitté la couleur, le bruit, la cuisine, pour le silence des grands espaces intimes. Une palette très resserrée, presque fragile, qui vibre tout en subtilité, rigueur et tendresse. Elle dit puissamment avec très peu, elle suggère, propose un signe minimal, une trace, toujours poétique et équilibré. Presque rien, avec des pigments saupoudrés en nuances imperceptibles. Mais une composition solide, savante, transparente, minérale, finement ciselée. Peinture qui purifie notre regard et notre âme. C’est une réussite unique, Annick Dehon a trouvé son île naturelle et son éternité.

Jean-Philippe Rauzet

_______________   

 


 

ANNICK DEHON

________________________

                   ARTISTE PEINTRE PLASTICIEN.

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram